L’académie et les tablettes tactiles

Accompagner les projets d’équipements nomades dans le premier degré dans l’académie de Versailles

Lieu : Intertice 2014 - Salle A
Date : Mardi 11 février 2014
Horaires : 11h - 12h30

Un projet de déploiement de tablettes tactiles doit s’inscrire dans un
partenariat fort des principaux acteurs, collectivités, académies et
partenaires industriels afin d’accompagner au mieux les usages de ces
outils.

Les expérimentations de l’usage de la tablette tactile en classe ont
démontré tout l’intérêt de cet outil. Une disponibilité immédiate, une
prise en main facilitée, un outil individuel qui se prête très bien
aux activités de groupe. Un déploiement permettant l’éducation des jeunes aux usages du numérique.

L’accompagnement est le préalable indispensable.

Les acteurs du projet témoigneront sur l’accompagnement humain et matériel

Intervenants :
- Anne Capiaux - Maire Adjointe d’Élancourt à l’éducation, à la Réussite scolaire et aux Innovations Pédagogiques
- Laurence Sydersky - IEN Tice de la DSDEN des Yvelines
- Véronique Raze - Directrice déléguée de la maison de l’éducation des Yvelines
- Fabrice Lemoine - Adjoint au délégué académique au numérique

Suivi de la conférence :

Les tablettes tactiles à l’école : Évolution ou nouvelles pratiques ?

En France comme dans de nombreux pays développés, le périmètre scolaire est concerné par un nombre croissant d’opérations d’équipement de tablettes tactiles, ultraconnectées et facilement transportables. Présentées comme une alternative aux ordinateurs portables, qui jouent sur leur ultra mobilité et leur connectivité, les tablettes apparaissent dans les discours marketing et institutionnels comme de véritables couteaux suisses numériques individuels, mobilisables en contexte pour fournir un support aux activités d’apprentissage des élèves.
Assiste-t-on à un renouvellement des pratiques ou à des pratiques spécifiques avec les tablettes, par rapport aux pratiques antérieures des technologies ? A un premier niveau, à quelles contraintes nouvelles l’école fait-elle face et à quels réaménagements consent-elle pour rendre les utilisations des tablettes possibles ? Au niveau de la classe, à quelles organisations pédagogiques, instrumentales l’enseignant(e) se plie-t-il(elle) pour faire classe avec les tablettes ?

Au niveau de l’élève, comment s’organise son appropriation de la tablette et se réorganise son activité ?
Dans un contexte écologique ou plus expérimental, un ensemble de recherches sur les usages, en cours ou achevées, cherchent à documenter et analyser ces différents processus. Elles analysent les contextes de leur adoption par les enseignants et les élèves, interroger les représentations et les pratiques des enseignants et des élèves, regardent de plus près comment l’activité de l’élève s’organise et s’instrumente.
A la lumière de recherches françaises et étrangères, nous tenterons d’apporter quelques éléments de réponse sur ces différents questionnements en focalisant plus particulièrement sur l’école primaire.

Intervenant :
- François Villemonteix - Enseignent-chercheur en sciences de l’éducation à l’université de Cergy-Pontoise