Mathématiques et Histoire des Arts

Barbara Le Douarin, professeure de Mathématiques au collège de Sèvres (92), présente son activité autour de l’usage pédagogique des tablettes tactiles en classe de sixième.

Sujet proposé :
J’ai choisi de travailler avec une classe de sixième sur une œuvre de Piet Mondrian, Composition en rouge, jaune et bleu réalisée en 1921 qui lie les mathématiques et l’art.

Les élèves ont mené cette étude sous la forme de trois missions.

- 1ère mission : Utilisation en classe des tablettes tactiles pour faire des recherches et pour compléter un document.
Avant, le cours sur le salon, les élèves ont appris à mieux connaître l’artiste.
Pour cela, ils ont été chercher un questionnaire que je leurs avais envoyé sur leur adresse mail via ENC 92.
Puis, à l’aide de la tablette, après quelques découvertes sur internet, ils ont complété le document grâce à l’application Pages.

- 2ème mission  : Reproduction sur papier
Pour se familiariser avec l’œuvre, les élèves l’ont ensuite reproduite en classe sur papier blanc ou sur papier quadrillé. Pour cela, ils ont du analyser avec précision le plan de l’œuvre que je leur avais donné.

- 3ème mission : Utilisation de GeoGebra sur tablette tactile sur le salon INTERTICE le 12 février 2014

Modalité de travail sur le salon : Groupe et individuel.

Support :

- Pour les élèves :
Un dossier en trois parties sous forme d’auto-évaluation, comprenant l’œuvre codée à reproduire et une fiche technique pour l’utilisation de GeoGebra,.
- Pour le professeur :
Une grille d’évaluation par compétences avec les critères de réussite.

Matériel :
TNI - Tablette tactile - Logiciel GeoGebra

Objectif de la séance du 12 février 2014 :

Reproduire une œuvre de Piet Mondrian à l’aide du logiciel GeoGebra sur tablette tactile.
Les élèves ont réinvesti sur le salon leurs connaissances :
- des droites parallèles et perpendiculaires
- des quadrilatères particuliers comme le rectangle et le carré
- du cercle pour certains d’entre eux
- des échelles pour d’autres.

PDF - 330.9 ko

Compétences :
Un grand nombre de compétences peuvent être évaluées à travers l’étude de l’œuvre de Piet Mondrian.
Le professeur, selon le cas, peut en choisir quelques unes qu’il souhaiterait valider.

PDF - 187.2 ko

Bilan :
L’usage du numérique, conjointement avec un passage sur feuille, est un apport non négligeable qui permet de donner du sens aux apprentissages en mathématiques.
Les élèves ont l’habitude d’utiliser cet outil chez eux ou au collège et j’ai constaté que tous se mettent à réaliser plus rapidement la tâche demandée et de façon très autonome.
L’interface de GeoGebra est réactive et utilisable facilement avec les doigts ou avec un stylo tactile. Les élèves de sixième apprennent donc à construire une figure de manière ludique et intuitive. Ils réinvestissent leurs connaissances sans même sans rendre compte !

Lors de la construction sur feuille, le manque de précision de certains élèves lié à l’utilisation des instruments de géométrie (règle, équerre, compas) n’a plus lieu d’être avec GeoGebra sur tablette. La précision de l’application est tout à fait suffisante pour travailler convenablement.
De plus, l’utilisation des icônes de l’application, permet aux élèves, de façon très visuelle, de procéder à la construction des figures. Le fait de pouvoir réaliser un tracé et de pouvoir revenir en arrière en cas d’erreur permet de les rassurer. Ils peuvent se corriger rapidement seuls et sans modifier le reste de la figure.
Les élèves ont été rapides, efficaces, autonomes et ont construit leur « tableau » en un temps minime.