Images actives

, par Franck Dubois

Stéphanie Grimbert, enseignante à l’école élémentaire les Sablons de Vauhallan (91), présente son activité autour de l’usage du logiciel images active en classe de CM1.

Jusqu’à présent, je faisais réaliser les exposés par mes élèves, sur de grandes affiches papier comme la plupart d’entre nous. Lorsque l’an dernier, je découvrais le logiciel Images Actives et proposais à mes élèves de l’utiliser afin de créer des exposés numériques.

Le logiciel Images Actives permet de mettre en forme numériquement les recherches des enfants et sur la base d’une image, avec le principe suivant : par un simple clic, sur les détails de l’image, préalablement choisis, correspondent des informations que les enfants ont rentrées lors de la réalisation du travail.

Au 1er trimestre, j’ai proposé aux enfants de travailler sur la société médiévale. Au second trimestre, nous nous sommes intéressés au tri des déchets dans le cadre du développement durable.
Dans un premier temps, les enfants font leur recherches documentaires – BCD, recherches sur Internet – sur un des sujets proposés (les paysans, les progrès agricoles, la vie au château...ou encore le devenir des déchets). Ensuite, nous cherchons ensemble une image (ou je leur en ai proposé) qui corresponde au mieux au sujet travaillé.

L’image, sur support papier (de préférence au format A3), est ensuite « zonée » par les enfants : ils décident ainsi d’entourer des détails en rapport direct avec les informations qu’ils ont trouvé lors de recherches précédentes.
S’en suit un travail de synthèse afin d’écrire les textes qui correspondent aux morceaux de l’image, les détails. ; les contenus obtenus sont tapés par les enfants et soigneusement enregistrés.

Arrive l’étape de la mise en forme numérique du travail avec l’utilisation du logiciel Images Actives. Alors, il s’agit d’importer l’image, de délimiter les zones préalablement choisies et d’y faire correspondre les textes travaillés en les important également. Cette importation n’est pas indispensable car on peut directement taper son texte pour chaque détail ; j’ai préféré m’organiser autrement.
Un titre est donné à l’image ; on peut également sous-titrer chaque détail de l’image.

Quelques exemples d’Images Actives
Exemple de réalisation élève

Le logiciel offre plusieurs possibilités de mise en valeur du travail : couleurs, mise en forme finale permettant d’activer l’image. Enfin, on peut également importer du son et faire correspondre un texte enregistré ou une musique, à un détail de l’image, exactement comme on le fait avec le texte.

Cet outil intuitif est facile d’utilisation et pour les élèves, et, pour l’enseignant. Je l’utilise avec eux sur le TNI mais également sur l’ordinateur. Le travail obtenu est soigné, modifiable à souhait et pratique à réutiliser.
Les compétences travaillées avec les élèves sont multiples :
recherches documentaires, TUIC (traitement de texte, gestion de l’enregistrement, autonomie), apports disciplinaires, pratiques langagières, travail en groupe.