Des jeux de maths au sol

Laure Perucho, professeure en classes EGPA au collège Jean-Zay, à Verneuil, a expérimenté l’usage du Lighthouse dans ses classes, au collège et également en public lors du salon Intertice

A. Présentation lors du salon

Lors du salon, les élèves ont joué à quelques jeux Flash devant les visiteurs, ils ont pu montrer que leur pratique de cet outil les faisait travailler de façon motivée et dynamique.

Les élèves ont été touchés par l’intérêt qui pouvait être porté à leur pratique, qui a été, de ce fait, valorisée.

A. Description du dispositif

Le Lighthouse ressemble à une grosse boîte contenant un ordinateur dont l’écran sera projeté au sol, de la même manière qu’un TNI projette sur le mur. Les utilisateurs auront la possibilité de travailler en interactivité au sol au moyen de stylets.

B. Utilisation qui en a été faite en classe

Le produit a été utilisé lors des cours de mathématiques (5è, 4è et 3è EGPA). Pour chaque groupe, il a été nécessaire de montrer aux élèves l’utilisation afin qu’ils puissent allumer, choisir leurs jeux, et jouer tout seuls. Les élèves peuvent travailler seul, à 2 (il y a 2 stylets), mais aussi en groupe. Une fois le Lighthouse allumé, l’élève choisit sur le bureau le jeu auquel il va jouer (ou sélectionne le jeu que je lui ai imposé).
Les jeux auxquels les élèves ont joué sont des jeux flash (directement téléchargeables sur internet ou utilisables en ligne), mais aussi des Glup (http://glup.crdp.ac-versailles.fr/) ou autres jeux conçus à partir de différents générateurs de jeux en ligne .

Avec le groupe de 5ème, il est arrivé de travailler une heure complète sur des jeux durant le Module d’Aide Spécifique (je travaillais alors avec la moitié de la classe). Sinon, en classe entière, j’ai préféré choisir 2 modalités :

  • travail par groupes de besoin (je garde un groupe pour travailler une compétence plus ou moins difficile pendant qu’un groupe d’un autre niveau réinvestit au Lighthouse une compétence travaillée au préalable)
  • la classe travaille une notion, et les élèves ayant terminé le travail ont le droit d’aller travailler seul au Lighthouse.

C. Compétences travaillées

Les compétences notionnelles que j’ai choisi de travailler en mathématiques ont été fonction de ce qui était prévu dans ma progression à ce moment de l’année :

  • tables de multiplication « à l’envers » avec les 4è et les 3è en calcul mental
  • addition de nombres relatifs avec les 5è
  • comparer les nombres décimaux avec les 5è
  • calcul mental divers (multiples/diviseurs, complément à 100...)

La compétence qui a été certainement le plus travaillée grâce à cet outil est l’autonomie (palier 2, compétence 7 « autonomie et initiative » : respecter des consignes simples en autonomie, s’impliquer dans un projet individuel). L’aménagement du coin en fond de classe a permis aux élèves de s’approprier le Light House et de l’utiliser en autonomie.

Tables de multiplication :
http://www.jeuxmaths.fr/jeu-de-math-division.html#ancre
http://www.jeuxvideo-flash.com/jeu-4484-multiplication-station.php
http://www.jeuxmaths.fr/jeu-de-math-multiplitir.html#ancre

Il est également possible de créer des GLUP sur le même thème.

Plus d’informations sur cette activité pédagogique sur le site creatice