Culture numérique et nouvelles modalités d’apprentissage

Lieu : Intertice 2014 - Salle A
Date : Mardi 11 février 2014
Horaires : 14h - 17h


Fortement engagée dans le développement de la e-formation, notamment pour la formation des personnels d’encadrement, des formateurs et des professeurs l’académie de Versailles poursuit le cycle de conférences sur cette thématique et propose cette année de faire porter la réflexion sur la e-éducation.

Cette conférence entre dans le cadre du Plan académique de formation des personnels d’encadrement de l’académie de Versailles. Elle est co-organisée par la Mission académique au numérique éducatif et le pôle formation de l’académie de Versailles.

Culture du livre et culture des écrans : l’indispensable complémentarité

Les technologies numériques nous font passer brutalement d’une culture du livre à une culture des écrans. La première privilégie le modèle d’un seul livre ouvert à une seule page et favorise le travail solitaire : les contraires s’excluent, c’est un monde du « ou bien/ou bien ». A l’opposé, la culture des écrans fait cohabiter plusieurs écrans ouverts en même temps et invite au partage : les contraires ne s’excluent pas, c’est un monde du « à la fois / à la fois ».

Les bouleversements qui en résultent constituent une véritable révolution anthropologique qui concerne de nombreux domaines, à commencer par la relation aux savoirs, aux apprentissages, à soi même et aux autres. L’enfant, et l’école, doivent les apprivoiser.

Serge Tisseron Psychiatre et psychanalyste, Docteur en psychologie HDR à l’université Paris VII Denis Diderot, co rédacteur du rapport de l’Académie des Sciences "L’enfant et les écrans" (Le Pommier, 2013).

Le 6 novembre 2013, Serge Tisseron a reçu un Award de la FOSI (Family Online Safety Institute) , “Award for outstanding Achievement” pour l’ensemble de ses travaux sur les adolescents et internet, et en particulier pour la campagne « 3-6-9-12 » qu’il a lancée. La cérémonie a eu lieu au Reanald Reagan Building and International Trade Center à Washington. Jusqu’à maintenant et encore à part lui cette année, tous les awardés de la FOSI ont toujours été anglo saxons.
Dernier ouvrage paru : 3-6-9-12, Apprivoiser les écrans et grandir, éres, 2013

PDF - 1.1 Mo
Diaporama accompagnant l’intervention de Serge Tisseron

L’hybridation, un chemin pour l’innovation dans « l’école » numérique

Les questions relatives aux impacts du numérique dans l’éducation et la formation font couler beaucoup d’encre. Entre discours enthousiasmants, résistances farouches et déconvenues fracassantes, entre les potentiels des TICe et les nécessités de faire évoluer leurs contextes d’implantation, il est bien difficile de tracer un cheminement fertile pour que nous, humains, ne restions pas au bord des autoroutes de l’information qui nous submerge et de la communication qui nous épuise. Il ne s’agit pas d’ajouter une couche technologique aux habitudes de transmission des savoirs prises à l’époque où le livre était rare. L’école (au sens large) demande une révision profonde. D’espace "privé" en lieu et temps, elle devient plus que jamais espace d’écolage pour la société complexe, espace mobile pour un apprentissage toute la vie durant. Le réseau rend poreux les cloisonnements artificiels entre les disciplines les rendant ainsi plus aptes à se confronter aux situations et aux problèmes locaux et régionaux. La distance toute virtuelle redonne de la valeur à la présence. Les classes inversées ou flipped classrooms, les Learning-Lab … nous montrent le chemin mais la route sera longue. Il ne s’agit en effet pas tant d’outils, de méthodes que de changements de mentalités. La nécessité de ces changements, de ces états d’esprit est évidente, les technologies sont là au moment opportun, à la fois cause et solution, à la fois remède et poison comme dirait Socrate … tout y est. Oui, mais les mutations sont lentes (ré-apprendre la patience à l’ère du numérique ?) et le danger de fossilisation des pratiques nous guette. Les enjeux sont énormes et finalement "les technologies nous ont condamnés à devenir intelligents" (M. Serres).

Marcel Lebrun Docteur en Sciences, il est actuellement professeur en technologies de l’éducation et conseiller pédagogique à l’Institut de Pédagogie universitaire et des Multimédias (IPM) de l’UCL (Université catholique de Louvain à Louvain-la-Neuve, Belgique). En particulier, il accompagne les enseignants dans la mise en place de dispositifs techno-pédagogiques à valeurs ajoutées pour l’apprentissage. Il est à l’origine de la plate-forme Claroline dont il assure la responsabilité pédagogique au sein de l’équipe de développement et la présidence du Consortium International Claroline. Il participe à plusieurs recherches à l’échelon national et européen, en particulier sur les effets et les conditions d’impact des TIC sur l’apprentissage et la formation. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages et articles scientifiques sur les rapports entre technologies et pédagogies. Enseignant et formateur, il expérimente des formes hybrides dans ses enseignements. Il est à l’initiative du MOOC connectiviste eLearn2 « se former en ligne pour former en ligne ».

PDF - 7.6 Mo
Diaporama accompagnant l’intervention de Marcel Lebrun

Pour découvrir Marcel Lebrun interviewé par des lycéennes venues au salon intertice avec leur professeur de français, François Lermigeaux, écoutez l’émission enregistrée à cette occasion :

MPEG4 Audio - 26.6 Mo
Interview de Marcel Lebrun par des élèves de 1ère.